Un voyage intérieur

30/10/06 Bengale haut

Nous voici dans le nord du Bengale, juste avant que l'Himalaya s'etale, a Darjeling (2500m), le temps de prendre une tasse de the, et ce n'est deja plus l'ete, nous passont de la chaleur ecrasante de la plaine a la fraicheur reposante des montagnes.
Avant de quitter mes compagnons d'avalon sur le quai d'une gare, a Patna, l'ambiance etait triste et sombre, nous etions l'animation animal dans un zoo capitale de l'etat le plus pauvre d'Inde, les regards nous rappelaient la richesse dans nos poches, j'ai prevenu mes amis que depuis la sortie du bus nous etions suivis, la betise ou la peur me paralisait de tension et de torpeur, il fallait agir, nous avons rassemble et centralise nos baggages et nous les entourions comme une fortune en heritage.
Le maitre a trouve la mesure de l'action, il s'approche du rodeur et lui demande ses motivations, voyant que sa parole ne fesait que repousser de quelque metres le pretendant a notre pretendu valeur, il me demande ainsi qu'a un de mes semblable de l'accompagner, et anonce a qui devait l'entendre qu'il devait sattendre a une reactivite muscle.
Les montagnes sont bien plus paisible, pas de harcelement des mendiants, pas de vache qui se balade dans la rue, le calme a remplace le vacarme, une sympathique station climatique.

28/10/06 Derniere mise a jour photos du Bihar

27/10/06 Operation reussie

Le passage sur le bihar s'acheve en une cicatrice decousue, entre une authentisite de coeur des habitants les plus pauvres, qui offrent le peu qu'ils ont, sans compter, et beaucoup de charlatants, il est difficile de placer les mots justes sur une experience aussi paradoxale.
Nous venons de visiter le site de nalanda, la plus importante universite bouddhiste de tout les temps, detruit par les musulmans au moment des invasions moghols, quel gachis.
A son apoge, 12 eme siecle, l'universite s'etendait sur 10 kms, 10 000 moines de differents pays asiatiques y residait, un concourt d'entree tres stricte ne permettait qu'a 10 % des pretendants d'acceder a la transmittion d'un nectar de savoir et de sagesse.
Apres nous avoir berce avec une histoire d'enlevement de touristes par des naxalites (maoiste), un flic ripoux nous a impose son escorte, qui c'est conclut par une demande de rancon de 10 Euros (c'est ennorme ici), nous avons reussit a echaper a sa vigilance juste avant le depart des transports pour le retour, ce qui a permit de s'affranchir de subventionner cette entreprise de coruption.
Pour notre derniere soiree au bihar, et pour raccompagner mes compagnons, j'ai eu le droit de conduire un rickchaw (moto-taxi a trois roues), une experience pleine de vibration.
Nous partons demain vers le nord (darjeeling, mirik) en passant par patna

25/10/06 Mission vache a lait accomplie

24/10/06 Mise a jour photo du Bihar

Les trois derniers jours ont etes des plus mouvementes, des exploisions a repetitions, des cries dans la rue, des gents qui courent dans tout les sens...
Le Bihar s'enflamme, mais rien de grave, ce n'est que le festival du Diwali, une fete de partage et d'invitation mutuelle, des corteges de jeunes suivant des chars de statues du pantheon Hindou, avec de la musique et une distribution de sucrerie local, ca ressemble a une love parade mais ici il n'y a que 100% de garcons et des qu'une femme se raproche du groupe elle est instantannement projetee au mileu et profite d'une generosite de contact sans tact.
J'ai rejoint mes compagnons du domaine d'avalon, avec qui nous profitons des joies et de la folie de cette periode brullante.
La mission vache a lait a rassemble 60% du prix d'1 vache (dont 30% par 1terre), ce soir a lieu une reunion de collecte avec le groupe francais.

20/10/06 Creation de la rubrique 1terreactif

Si vous souhaitez participer a la mission vache a lait, pendant les dix prochains jours, je pourait transmettre directement l'argent et constater les effets immediats de notre generosite.
1terre a deja recolte 10% de la bete !
Par la suite, Kundan sera le relais local de cette operation du coeur.

18/10/06 Remise a jour des photos du Bihar

Afin de comprendre plus en details les rouages des relations sociales dans ce pays, et pour me defouler physiquement, je me suis inscrit dans un club de sport.
La premiere particularite d'une salle de sport indienne, qui surprendra la France profondement laic, un autel est erige a la gloire d'Hanuman (Dieu singe) qui symbolise la puissance du corp et la part animal de l'Homme, je n'ai jamais vue de femme pratiquer un sport, ni assister a une manifestation sportive.
J'avais deja pu constater la ferveur religieuse polytheiste dans les maisons, les ecoles, les gares, les arrets de bus... Mais j'etais loin de m'imaginer qu'aucune etapes de la vie d'un hindou n'echappais a un rituel ou a une representation d'une des multiples facettes du divin.
Lorsque j'ai annonce a Kundan que je venais de prendre un abonnement d'un an a un endroit que je vais quitter dans dix jours, pour la somme de 300 Roupies (<6 Euros), il m'a fait comprendre que je souscrivait a une sueur gratuite, alors qu'avec cette argent j'aurais eu la possiblite de d'acheter et de distribue un lourd sac de riz pour nourir le village.
Voyant la gene s'installer sur mon visage, il conclut la discussion par un sourire et m'invite pour le lendemain a dejeuner chez sa mere.
Nous y sommes alle avec un velo trop petit pour un alsacien, qui n'avait pas de frein et qui bercait d'une melodie de doux grincements mecaniques.
Le repas, un delice de pomme de terre et d'epices, avec des parothas (pain maison qu'il est possible d'agrementer avec des oignions et du piment) et pour dessert, un plat chaud de vermicelles au yaourt et a la vanille.
Voila les ingredients d'un bonheur simple et partage, une recette sans depenses inutiles.

15/10/06 Sans adresse

Apres avoir quitte le monastere bouthanais dans lequel je logeais depuis 1 semaine, Dinesh m'a trouve un petit hotel sympa, l'endroit est calme car situe entre une decharge et un maraicage, la nuit il est preferable de se munir d'une lampe de poche, le chemin est mine par un tapis des bouses de vaches, mais les proprietaires sont tellement gentils, et les draps presque propres.
Comme je reste plus d'une semaine, ils m'ont fait une reduction de 0.5 Euros (je paie moin de 2.5 Euros par nuit), je suis le seul client de l'hotel, alors j'ai decide de donner un coup de pouce a mes proprios.
Voyant les rabatteurs s'aglutiner autour de touristes nouvellements arrives, j'entreprend de les suivre dans la demarche, (bizarement) 4 occidentaux (americain, hollandais et australiens) me font immediatement confiance, je l'ai dirige vers mon hotel, a l'instar des rabatteurs que je critiquais precedement.
Je n'ai pas cherche a avoir une commission, mais j'ai recu des sourires et de multiple remerciements qui valent la peine de perdre 30 minutes de fierte.

12/10/06 Mise a jour de photos du Bihar

L'inde est un pays ou rare sont les amities spontannees sans arrieres-pensees, une commission pour l'apporteur d'affaire accompagne chaque achat.
Quand Ravi (le chauffeur qui nous a conduit au Rajasthan) m'avait qualifie de "hot control man", je pensait qu'il usait simplement d'une nouvelle ruse pour me faire baisser ma garde, en esperant une reaction du type "je vais lui prouver que je peut etre un mec relax".
Peut etre ai-je eu raison de me montrer ferme et determiner a chaque proposition douteuse, mais surement ai-je eu tord de n'avoir pas suffisamment analyser mes rigiditer.
Convaincu de l'efficacite de ma methode tranchante, je me suis invente un concour a l'eloignement de tout ces predateurs-rabatteurs.
Et comme a chaque fois ou je crois avoir compris une regle, la providence m'envoie des exeptions.
Il y a cette epicier qui ne vend que de l'eau, je n'ai pas suffisament de monnaie, sans hesitation il decide de me faire confiance et d'etre paye le lendemain.
Il y a ce conducteur de Rickchaw (velo taxi a trois roues) qui insiste pour que je monte gratuitement dans son carrosse, et me remercie quand je part (comme un voleur) sans lui donner d'argent.
Il y a ces deux commercants, Chotku et Dinesh, qui m'emmenent visiter la region en moto, m'invitent dans leurs maison natale, m'offrent des lassis (yaourt a boire), des tchai (the au lait et epices), en m'apprenant que leurs argent s'epuise, mais qu'une amitie authentique se perpetue.
Pourquoi est-ce dans cette misere que l'on decouvre les plus belles richesses?
Bodhgaya est lieu d'eveil et je continu a rever.
Cheval du vent
Cheval devant et cheuveux dans le vent, la cariole s'envole vers un infini non defini, toute une heure a toute allure, chevauchant un souffle rithme par une delicieuse inconscience.
Rappel fatal du mental: Pourquoi avoir suivi mes comperes dans ce monde sans reperes, cette charrette de gauche a droite vascille, et ce cocher fou raconte des histoires a dormir debout.
Une brise permet au chevalier de lacher prise, de continuer a laisser cavaler, le galop sabotant cette peur qui est seul obstacle a tant de splendeur.

10/10/06 Passage sur le Bihar

L'etat du Bihar est l'un des plus pauvres et le plus anarchique de l'union indienne, paralise par la mafia et par les rebels naxalites (terroristes maoistes) qui controlent la majorite de ce teritoire, la police (corrompu) offre une protection armee dans les endroits les plus exposes, moyennant une contribution financiere.
Je suis a Bodhgaya, haut lieu de pelerinage des bouddhistes de la terre entiere, c'est ici que le Boudha historique (il y a 2500 ans deja) atteind l'eveil (comprehension de la nature des souffrances inerantes a la condition humaine).
Comme tout les lieux tres frequentes, un nombre impressionnant de specialistes sont la pour vous presenter la derniere arnaque a la mode et les mendiants vous escortes en exercant leur metier avec un professionnalisme rare.
Il y a ce gamin qui s'appelle "Money" raccorder a tout les bons tuyeaux, qui a un lien de famille avec l'ensemble des commercants de la ville.
Un joyeau dans ce bazar
Et il y a Kundan, saint patron du Kundan Bazar, une enseigne qui loue ou vend des livres ecrit dans nos langues, qui a compris que sont action pouvait changer le monde, qui reconcilie economie et utopie et qui offre un sourire avec une tasse de the.
Son pere est mort quant il avait 7 ans, comme nombre d'enfant il devait subvenir aux besoins de sa famille, sans argent mais plein d'idees, il develloppa son commerce avec l'aide de quelques occidentaux (Yves EURIEULT, Mamo...).
Maintenant, Kundan est age de 21 ans et cela fait 10 ans qu'il a cree son entreprise, le profit est reinjecte dans l'economie local sous forme de diverses partenariats ou d'aides aux plus defavorises.
Nous nous sommes deja rencontres il y a deux ans dans un monastere en savoie (domaine d'avalon), mais j'avais deja entendu parler de son action avant cette premiere rencontre.
Aujourd'hui j'ai la chance de constate l'ampleur du travail de cette grande ame.
Et vous avez la possibilite d'offrir votre soutien a l'essor de cette entreprise du coeur, en envoyant des livres qui dorment dans une bibliotheque (quelque soit la langue), ils seront reincarnes et contribueront a une noble cause.
Kundan Bazar                                                                                                                                                                                                       Bodhgaya                                                                                                                                                                                                                824231 Gaya (BIHAR)                                                                                                                                                                                               INDIA                                                                                                                                                                         
kundanbazar@yahoo.co.in

07/10/06 Publication de Photos de l'Uttar-Pradesh

Le Taj Mahal est l'une des sept merveille du monde, resplandissant au moment du coucher de soleil, ce monument est un tombeau construit par un empereur par amour pour sa troisieme femme qui mouru en donnant naissance a leur quatorzieme enfant.
Cette beaute constraste avec la misere environnante, a partir de maintenant le periple se poursuit en solitaire et m'oblige a m'exposer d'avantage.
Apres 800 km de train en 17 heures (train express), j'en vien a regretter la SNCF (incroyable!), le billet de train ne mentionne ni l'heure ni la date d'arrive, et le nom des gare est ecrit en alphabet Hindi, sans reservation, je figurait sur la deuxieme liste d'attente (il y en a plusieur), donc pas de place assise pendant les trois premiere heure du trajet.
Le temps passe et le train reste sur place, et ce gamin qui me regarde fixement, peut etre suis-je une curiosite exotique au millieu de ce bruit et de ces couleurs.
Ensuite, le miracle de ce pays, une famille d'une gentillesse sans mesure m'offre l'hospitalite d'une banquette permettant de s'allonger, va meme jusqu'a se renseigner sur mon heure aproximative d'arrive et m'a indique le moment ou je me trouvais a destination.
Apres une petite course de nuit en auto-rickchaw (moto porteuse a trois roue), un rat me souhaite la bienvenue dans un hotel au charme si particulier, le meilleur etant le lit avec un mattelat de 3 centimetre, sans sommier ni draps, beneficiant d'une tracabilite apparante.

07/10/06 Derniere mise a jour des photos du Rajasthan

04/10/06 Dernier jour au Rajasthan

Une page se tourne, apres presque 3 000 kilometres passes entre desert et chateaux, entre misere et attrapes-touristes, nous partons deja pour une nouvelle fascination, demain s'annonce etre une etape des plus importantes, depart pour Agra et son mythique Taj Mahal dans l'etat de l'Uttar-Pradesh.
Hier, nous avons visites un lieu hors contexte, Pushkar, une ville refuge d'anciens soixantehuitars et carrefours de commercants de stupefiants.
Malgres quelque paradoxes, une conclusion : l'etat des Maharajas est eblouissant d'histoire et de tradition.
Les fort du Rajasthan ont etes penses avec intelligence, quatre portes empeche a l'ennemie l'acces au coeur du chateau, a Jaiselmer, la premiere (metal) est parsemee de pointes en acier, la deuxieme (soleil) eblouies les assaillants, la troisieme (vent) permet de se raffraichir avant de continuer le combat (c'est sympa), la derniere (ganesh, dieu a tete d'elephant) situee au sommet d'une pente empechait l'elant des elephants employes comme beliers.
On se trompe
L'elephant est present sur la plupart des temples hindous, trompe dresse vers le ciel, il est symbole de bonne augure, trompe vers le bas, il signifie la bienvenue.
Comme la plupart des representations religieuses ou spirituelles, il existe une analogie avec le sexe (dans le monotheisme egalement).
Certaines scenes du Kama Sutra ornent les temples, mais leurs interpretations differe selon les ecoles, pour les plus rigoristes, ces images grossieres sont la pour eprouver le pratiquant sur la voie du renoncement, pour d'autres l'acte d'amour permet une communion avec le divin.
"Kama" signifie desir et "Sutra" poeme, verset ou stances. Sans vulgarite et depuis des millenaires, ce type de representation n'est pas dissocie d'un parcour spirituel. Une des derives du monde moderne (en Orient et en Occident) est d'oppose une definition du sacre et une autre du profane.
Peut etre existe t'il une voie noble, entre puritanisme et pornographie?

 Suite : archive de Septembre