Un voyage intérieur

30/06/07 A mediter

Le corps assis, l'esprit aussi,
Sans que paresse n'aparaisse,
Comme une bougie sans cire de meche avec la flamme,
Les pensees insensees cessent dans la fumee encencee,
Va le plein de rien et vient le vide lucide,
Au millieu des infinis, la lumiere jaillit.

29/06/07 Mise a jour de l'album Ceylan

Apres 4 jours a l'ecart du monastere, dans les paysages de cartes postales des plages du sud du Sri Lanka.
Des maisons en ruines comme l'empreinte du Tsunamie et la gentillesse constante des habitants comme une vague victoire sur le flux et le reflux des touristes.

25/06/07 La mort, c'est la vie aussi

Comme un dieu de l'olympe, assis a discuter avec des nymphes singhalaises, un ciel sans nuage me frappa de sa foudre, un eclair lucide quand une vieille dame rachitique est venu deranger mon tranquille egoisme.
Son unique fils est juste atteind d'une leucemie, au stade terminal, il a 17 ans, il ne sera jamais majeur.
Son mari n'est que mort de l'alcool qui sert a oublier.
Elle n'a rien manger aujourd'hui, et si elle mendit ce n'est pas pour un repas, c'est pour payer les injections qui soulageront son enfant.
Document a l'appui, lymphocyte en berne et une photo qui sera bientot couverte de larmes.
Il est trop tot, il est trop triste de penser a la precarite de nos vies, je cours pour echapper au constat qu'un jour ca sera moi dans cette etat la.
Devenir riche, celebre ou puissant, pour quoi faire? il n'y a que la lumiere de la sagesse qui apaise un peu les maux de la vie.

En verite: La verite n'est donc qu'un point de vue duquel on est convaincu.
Ce qui est vrai pour moi, n'a pas de sens pour toi, pourquoi?
Et on en rajoute une couche qu'en en plus de se mentir, de croire que l'on detient la "verite", on ment deliberement,
Mentir a l'autre, seduire, c'est convaincre, vaincre un con (celui qui n'etait pas encore convaincu).
Decidement, on continu comme la contine de sa vie, un conte pour enfant que l'on se repete chaque jour pour s'endormir profondement.

24/06/07 Mise a jour de l'album Ceylan

24/06/07 Mise a jour de l'album 1an a Ceylan

22/06/07 Parution d'un article dans les DNA (journal local Alsacien)

Revenu en Alsace à Noël après trois mois de périple en Inde (voir DNA du 30/12/06), Jonathan n'y était resté que deux semaines avant de repartir pour son « voyage intérieur », une quête des autres et de lui-même. Après avoir joué l'acteur à Bollywood, il est aujourd'hui au Sri Lanka, dans un monastère.

« Je suis au Sri Lanka depuis deux mois, étudiant pour un minimum d'un an. » Jonathan a donc quitté l'Inde mais ne s'en est pas beaucoup éloigné, traversant juste le détroit de Palk pour poursuivre ses aventures au Sri Lanka. Mais avant d'arriver sur l'île, le jeune homme en a vécu de belles. Impossible de tout raconter, il y en a tant...

Il est passé par Auroville, ville construite dans les années 60 au nord de Pondichéry par un architecte français, avec une vocation de communauté universelle. Jon y a vécu « l'expérience communautaire, les joies et les dérives de vivre ensemble, de s'inventer un monde idéal, une utopie qui se matérialise seulement si on y croit ». Puis l'Alsacien était à Bombay, en avril, « l'Inde dans tous ses extrêmes, le plus grand bidonville d'Asie et le coeur des médias et de l'économie indienne ». A cause d'un pari, il a été pris dans la spirale de Bollywood. « On joue tous la comédie, alors autant être acteur à plein temps. » En trois semaines, il tourne un film, deux pubs et trois séries télé ! « Bollywood, c'est le show business version masala [mélange d'épices], des femmes magnifiques dans la folie onirique de ces comédies musicales, des scenarii sans sens. » Extrait du journal de Jon sur le net : « Un bon acteur n'a pas sa place à Bollywood, il faut surjouer, montrer une émotion jusqu'à ne plus devenir crédible ». Cela va un moment. Jonathan a besoin de son « immersion intérieure » et quitte Bombay « avec pour bagage une fierté inutile et les récits de cette expérience futile ».
Le voilà donc aujourd'hui au Sri Lanka. Il vit à Kandy, « le coeur spirituel du pays », s'exerce à « la pratique contemplative avec les maîtres de cette île. J'habite dans un monastère et j'étudie en vue de l'obtention d'un master en philosophie bouddhiste. Je suis inscrit a l'université et redécouvre la vie étudiante, en un peu plus exotique. Malgré la guerre civile, je n'ai jamais vu autant de sourires sur le visage des gens dans la rue. »
Si tout va bien, Jonathan sera de retour en juillet pour quelques jours, peut-être « accompagné de un ou deux moines bouddhistes du Sri Lanka». Mais rien n'est sûr encore, « puisque rien ne se passe comme prévu au départ ». Et ça, Jon, il aime.

J. Ey.

21/06/07 Mise a jour de l'album 1an a Ceylan

Solstice d'été et joie ensoleillé

20/06/07 Mise a jour de la rubrique ActuCeylan

18/06/07 Héroique ou érotique

Ca fait deja 2 mois que je vis au monastere,
Chatimant des sentiments, J'aurais preferé que les dieux me disent "Tu seras privé de désir" car le feu des passions ne m'epargne pas de sa deraison, cette douce folie a l'origine de nos conceptions.
Lundi, l'une me dit ce qui a tout homme fait envie, par courtoisie je souris en faisant semblant de ne pas avoir compris,
Je revisionne les films que mon esprit a enregistré, ou s'herige une rigidité, au calme du souffle s'expire l'illusion source de cette inspiration.
Quel comble!, il suffit de ne plus attendre et de ne plus saisir pour etre comblé, saisis?
A cette latitude, il n'y a jamais eu autant de similitudes dans l'hatitude entre moi et moine.

17/06/07 L'abus d'un point de vue

La France ne fane pas totalement au desenchantement.

15/06/07 Se faire maitre

Parfois je me demande qui est le plus sage, ceux qui parlent ou les disciples qui ecoutent,
Cette patience me passionne, comment restent-ils assis ici a depasser l'immobilisme de leurs egoismes?
Quel devotion, sans soumission, sans rebellion, avec plaisir d'offrir mille merveilles et mille sourires.
L'institutionnel est trop formel, la base, le fond ce n'est pas ce que les maitres disent ou font.
Mon maitre ne me soumet pas de son sommet, mon metre sert a mesurer une base, une vaillance de coeur, l'exemple vivant des gents de Ceylan.

14/06/07 D'un monde a l'autre

Si la globalisation a apporté une formidable croissance des échanges économiques, le dialogue culturel est resté marginal.
On se soucies peu de qui et dans quel condition sont fabriques tout ces produits que nous importons.
En France, nous sommes en train de creer une epaisse forteresse au sommet de cette mondialisation, ou nous pourrons discriminer positivement (dans la joie) importer des gents intelligents, refuser ceux qui n'ont pas un QI de savant et exporter un modele de tolerance a tout ces pays qui n'y ont rien compris.
1terre, c'est une interrogation, pourquoi suis-je la sans savoir pourquoi? Pourquoi ai-je les poches pleines et le coeur vide? Pourquoi tu me souris alors que ton pays est en guerre?... pourquoi tout ca?
Peut etre parce qu'il en faut autant pour sortir le petit bourgeois des illusions dans lesquels j'ai toujours vecu.
Ici, sans un soupire, on sait sourire du pire, on est patient et tout les jours on apprend, personne ne sait et c'est mieux comme ca.

12/06/07 Mise a jour de l'album de Ceylan

10/06/07 Notre président éméché en Video

Je ne sais pas si une de nos chaines nationales a eu le courage de montrer aux Francais cette extrait oficiel d'une conference de presse du G8.
Cette video provient d'une television belge, qui n'est pas soumis a la censure Francaise.
Quel dommage que nos medias soit sclérosés par des groupes d'influences politico-financier, on rigolerait plus souvent.

10/06/07 Mise a jour de l'album 1an a Ceylan

Encore une coincidence divine ou juste des contre-temps synchronises, en revenant de l'universite, j'ai rencontre le ministre des transports du Sri-Lanka. Le metier de ministre a l'air eprouvant, on mange, on boit, on sourit le temps de la photo et on repart... 1terre devient un peu alergique a ces mondainites.

09/06/07 Politique, police et politesse

Aujourd'hui, le premier ministre et le ministre des transports, seront de passage au monastere qui m'heberge.
Ces membres du gouvernement Srilankais viendront recevoir des benedictions et constater la gestion du materiel informatique offert par l'Etat.
Tout le monde est agite, la visite sera courte car les dirigeants de ce pays ne reste pas longtemps a un meme endroit par crainte d'un eventuel attentat, un deploiement militaire et policier accompagnera le cortege, guerre civile oblige, voir ActuCeylan.
Une tension qui trahit presque l'habituelle serenite dans ce petit monastere au trois moines.
Je ne pourrais pas assister a l'evenement car je vais a l'ecole aujourd'hui... je ne vais tout de meme pas secher les cours juste parce qu'il y a le premier ministre qui vient a la maison.

07/06/07 Union et rébellion

Le mariage c'est etre:
A deux mains tenants a bout de bras une bague prisonnier d'un doigt
La professeur d'anglais, a fait un sondage dans l'amphitheatre pour savoir qui etait marié, une dizaine de personnes ont leve leurs mains, puis me pose la question personnellement, par trois fois, face a son insistance je lui repond "Voulez vous m'epouser?", ce n'est pas la premiere foi que je m'autorise cette plaisanterie, au lycée j'avais redigé une demande en mariage dans la langue de Goethe, a l'attention de ma prof d'allemand (qui m'avais vallu l'exclusion de son cour), mais voila qu'ici l'autodiscipline est autrement plus valorisée qu'en France, personne ne provoque simplement pour s'affirmer contrairement a l'heritage de cette habitude.
Quelqu'un est venu me voir pendant l'1terreclasse, "c'est vrai ce que tu aurais dis a la prof d'anglais...", je suis surpris de surprendre et cette betise de plus sur mon curriculum vitae est a mettre au compte d'un relant rebel d'etudiant.
"Attention a ne pas veillir barbare" Jean-Claude Guillebaud en 2001.
Hier, avait lieu une manifestation organisée par le syndicat des etudiantes, revendication pour plus de reconnaissance pour les filles, cet evenement etait si ordonne qu'il en etait presque ennuyeux, pendant quelques heures d'apres-midi une centaine de jeunes se sont assis dans l'herbe discutant a voix basse, sans un seul slogant, dans un calme troublant.
Qu'on est loin de l'epoque ou nous chantions en pleine nuit sous la fenetre de l'appartement du directeur, ou nous bloquions la circulation, ou nous passions de classe en classe dans le seul but de perturber les derniers eleves irreductibles a notre stupidité.
Voila encore un constat qui me rapel d'ou je viens, mes points de vue, mes shemas intellectuels ne sont que le fruit des experiences passées et il est triste de prendre conscience apres coup que chaque parole, chaque action n'est qu'un reflexe autoconditionné.

04/06/07 Nouvelle Graine de folie a 1terrepreter

02/06/07 Télé et réalité

Hier, a l'universite, nous avions un debat sur "l'ethique dans la transplantation d'organe", ce sujet n'a pas l'air des plus passionnant mais une fois encore les dieux font coincider les evenements, puisque hier soir nous avons franchi un palier supplementaire dans la betise humaine,
Apres avoir invente la "télé-réalité", les pays-bas sont tombes encore plus bas,
Voila le concept:
Choquer pour alerter sur la pénurie de donneurs d'organe, ou nouvelle emission trash? Une chaîne néerlandaise a diffuse hier soir une émission où une femme, condamnée à terme par une tumeur au cerveau, devra décider auquel des trois patients, sélectionnés par les producteurs, elle choisira de donner son rein,
Les téléspectateurs pourront tenter d'influencer son choix par des sms.
Les responsables d'Endemol (Star Academy, Big Brother...) admettent eux-même le mauvais goût de l'émission et insistent sur le fait qu'elle n'est pas destinée à être répétée, mais ils se réjouissent de l'attention que le sujet a reçu dans les médias du monde entier.
Encore une foi au nom de la liberte d'expression, notre "civilisation" ne respecte pas le minimum de la dignite humaine.
Et le Sri Lanka, l'asie, le monde qui s'occidentalise si rapidement, persistera t'il encore une morale libre des extremes?
Il existe un espoir, mais qu'il est dur de nettoyer cette pollution en soi.

Rectifiaction :
L'émission de télé-réalité hollandaise proposant un rein était un canular
"Nous n'allons pas donner un rein", a révélé, en direct, le présentateur dans les toutes dernières minutes de l'émission, alors que "Lisa" était en réalité une actrice, la femme soi-disant atteinte d'une tumeur au cerveau s'apprêtait, en larmes, à désigner le malade à qui elle allait donner son rein.
Que c'est drole!, en Hollande on a le droit de plaisanter avec la vie de personnes devant des millions telespectateurs.
La betise n'a pas de frontiere, j'espere que 8 000 kms de distance entre les Pays-Bas et le Sri-Lanka laisse une petite marge avant la contagion d'un abrutissement collectif.

Suite : archive de Mai