Un voyage intérieur

Graine d'Eden

Il était une foi en un monde fantastique, quelque part entre arctique et antarctique
Dans l'un des salons des saisons, l'été y était fêté toute l'année, festival d'odeurs et de saveurs estival, brulure d'épices, fumée d'encents, et parfums sur peau dorrée de la femme qui venait de passer, passions passives et réaction qui reactive l'attraction dont je n'arrive pas a faire abstraction, des goûts au dégoût, l'alchimie touche la bouche, jusqu'au palais du roi géant qui inconscient piétine la rétine du mendiants
Mes sens qui recensent, je me perd dans la mer des sensations, déjà j'ai oublié l'essence de cette expérience, cale sèche, la calèche cale, passation a un autre objet de perception
J'attend impatient le présent d'une fusion avec cette profusion, l'étreinte dans la lumière éteinte d'une nuit, un jour infini, la secousse, l'éclat nucleaire, l'éclaire qui éclabousse, l'explosion dans le desert du désir et de l'émotion,

Pensée censée être née en néant qui s'évanouit dans l'inouï souffle de l'instant.