Un voyage intérieur

26/06/09 Création de l'album photo de l'Australie

Melbourne (Australie) - Il y l'Australie à l'âme gitane et les buildings qui montent au ciel, nombreux sont ceux qui s'achètent une caravane pour aller vers la savane, mais mon visa ne me permet pas d'aller loin dans le temps, pas plus de 6 mois par emploi c'est un frein au milieu d'un tremplin, la crise n'arrange rien, si complexe est le monde dans lequel nous vivons, il m'a fallut accepter une mission où je ne serais payé qu'à la commission, je joue les soldats mercenaire à la merci du démon mercantile, je vends des forfaits aux entreprises: des parties de paint-ball pour des cadres surstressés, on nous dope chaque matin avec du café et un nouveau baratin, un objectif qu'il faut atteindre en plein mile à la fin de chaque journée, un sourire qu'il faut aiguiser pour charmer nos proies et la prédation commercial qui fait que l'on va devenir cannibale à force de devoir être les meilleurs.

20/06/09 Bohémienne Rhapsodie

Melbourne (Australie) - Alors que de tout les autres voyages j'étais une espèce rare dans des mondes lointains, depuis l'Australie je ne suis plus qu'un immigré ambitieux parmi les autres, alors je surf sur la vague des vagabonds faite de creux et de mieux, pour rebondir d'un plancher plutôt que de tomber d'un château, comme errant hors des rangs pour éclairer un nouveau sentier, les autres migrants étant les suivants. J'ai beau aimé la vie de bohème, mes illusions s'amoncèlent avec celles de tout ces gents différents qui viennent pour un travail où juste pour vivre leurs rêves, certains perdent en nuit les fruits d'une semaine de labeur dans un casino avaleur, d'autre thésaurisent les quelques Dollars qui tombent d'une main à l'autre dans l'ombre de ce qui n'est pas déclaré, j'essaye de nouer les contacts pour arriver à quelque chose de sérieux mais l'aventure sera probablement un assemblage de petit boulot dans une forêt urbaine comme Melbourne.

14/06/09 Nouvelle saison

Melbourne (Australie) - L'hiver que je ne connaissais plus depuis des années, cette société faite de lois et de béton et les sourires payants des commerçants, l'Orient n'est pourtant pas loin mais l'Australie c'est un bien différent hémisphère que l'atmosphère du voyage intérieur, heureusement que Babel draine toutes les races et que ce bouquet de couleur et de culture réchauffe mon âme sous le manteau, on entend parler Chinois, Hindi, arabe et parfois français dans les rues de Melbourne, j'ai rencontré des gents fascinants qui compensent le vent d'ici qui souffle si violemment, il est temps de se remettre au rythme de notre société de consommation, de trouver du travail pour m'acheter ce dont je n'ai pas vraiment besoin, d'embrasser les artifices pour éviter d'être face à l'essentiel... Mes habituels idéalisations d'un paradis perdu dont les miettes resteraient collées au sol de l'Asie, le miroir du décalage culturelle me rappelle juste les rides de ce monde de fou dans lequel nous vivons en reflet.

10/06/09 Départ prévu pour Melbourne (Australie) via Kuala Lumpur

Le voyage intérieur aux portes d'un nouveaux continent, je pars en Australie et quitte l'Asie pour revenir à l'occident mais au bout du monde, il est des passage qui ressemblent à des escales, je sent que celui ci sera un décalage pour me remettre à l'heure de ma propre civilisation.

09/06/09 Dernière mise à jour de l'album de l'Indonésie

Jakarta (Java, Indonésie) - Cette capitale est semblable à toute les mégalopole d'Asie, peut être en plus large, Jakarta est déjà la cinquième ville la plus peuplée du monde, mais les buildings continuent de grandir, prendre des étages pour voir le monde d'en haut, aller jusqu'au nuage pour tomber de ses rêves en plein vol, les mendiants s'amoncèle au pied des tours et la prostitution se fait visible dès que la lumière s'abaisse.
Peu d'authenticité dans cette techno-cité, je partirais de l'Indonésie en oubliant cette dernière ville mais en gardant pour souvenir la beauté des Stupas de Borubudur qui valent vraiment le détour.

06/06/09 Mise à jour de l'album de l'Indonésie

Bandung (Java, Indonésie) - Je passe un dernier jour chez un ami moine chinois qui était en classe avec moi à l'université au Sri Lanka, son monastère n'a rien d'austère, je n'ai pas connu une chambre aussi spacieuse depuis le début de ce voyage, la climatisation dans chaque pièce et un chauffeur qui attend dans la voiture à disposition des loisirs des moines, on peut se demander si cette profusion de privilèges est compatible avec l'idéologie de renoncement vestige du message du Bouddha, et s'il n'était que les jaloux pour pointer du doigt une vie aussi facile? j'ai demandé aux moines de me traiter avec simplicité mais demain j'aurais à faire un court discourt devant la communauté de fidèle, je ne parlerais pas longtemps de ce qu'il est si difficile à atteindre: la simplicité.
En Indonésie, entre les mendiants qui arrêtent les voitures à chaque carrefour et cette classe moyenne protégé par la carapace métallique de leur automobile il est un gouffre que la croissance asiatique creuse chaque jours, on ne peut plus arrêter cette machine mais en grattant le vernis triste des quartiers sales on découvre une culture qui a gardé le sourire, même dans une situation de tension, j'envie cette capacité à laisser couler chaque problème comme si l'âme de ces gents était imperméable au maux du monde moderne.

02/06/09 Mise à jour de l'album de l'Indonésie

Bromo (Est de Java, Indonésie) - Un tapis de cendre qui s'est élargie à mesure que j'approchais du centre, au pied de ce volcan actif qui souffle une odeur de souffre, le spéctable est inscrit dans la pierre, écrit par les dernières coulées au sillions des années, j'entend la terre qui gronde mais rien n'est visible car la lave est cachée sous un rideau de fumée, un temple regarde le somment, patientant l'éruption divine qui noirait dans le noir les quelques fidèles qui louent la montagne, nous ne sommes que des visiteurs sur cette terre qui peut nous cracher dessus quand on abuse d'elle.

Il est un autre détour, les Stupas de Borubudur, qui de ce voyage aura été le plus beau spéctacle, 108 Stupas découvert sous un manteau de poussière après des siècles à oublier le bouddhisme au profit du Dieu unique de l'Islam, l'Indonésie possède probablement l'une des plus grande réalisation religieuse que notre planète est connu, un monument que l'humanité a quelque peu sous-évalué.

Suite: Archives de Mai