Un voyage intérieur

23/02/10 Départ pour Cradle Mountain

Hobart (Tasmanie) - Hobart ne ressemble à aucune autre ville de l'Australie, un charme puritain de l'Angleterre d'autre fois, un rythme muet après 18 heures là où Melbourne ou Sydney se réveille à peine, une ville froide presque austère mais où les gents font preuve d'une ouverture et d'une sympathie qui réchauffe un peu le vent qui vient de l'antarctique.

J'ai besoin d'éteindre mon portable, de me couper d'internet et d'arrêter de penser à l'avenir qui viendra de toute façon trop tôt...
Dans quelque heures, je pars pour un treck dans les montagnes, je n'ai que peu préparé cette aventure mais je m'en voudrais plus de ne pas le faire que de m'être trompé de l'avoir fait. Si le sort est avec moi il ne neigera pas, j'ai pour compagnie mes vieilles chaussures Sri Lankaise que j'ai déjà réparé plusieurs fois et je devrais réaliser une marche de 8 jours en 5 jours seulement car si j'échoue je manquerais mon avion pour le continent, comme Cortés qui a brulé son bateau pour aller de l'avant plutôt que de fuir sur les flots, en général nous prenons la voie de facilité puisque les lignes droites nous ramène tous au même endroit, à l'envers de l'horizon.

22/02/10 Arrivé en Tasmanie

20/02/10 Retour à Adélaïde

Adélaïde (Australie du Sud) - Ce bref passage dans le désert du centre de l'Australie fut un premier contact avec les aborigènes, depuis 6 mois d'Australie je n'en avais pas vu avant cela, un peuple si proche de la nature qu'ils me font peur, qu'ils nous font peur, ils font des grimaces, courent, rient, s'amusent... sans se soucier du regard tranchant des blancs, comment ne pas être captivé par l'originalité des peuples premiers? des racines que nous avons coupé depuis si longtemps que je me demande qui est le plus fou d'entre eux et nous.
Il est toujours plus réconfortant de pointer du doigts les pratiques "barbares" de ces gents, puisqu'ils violent et volent dans leurs réserves qui sont déjà des prisons, puisqu'ils se saoulent plus que le flot de mes mots, peut être qu'ils essayent d'échapper à une terre qui n'est plus la leur par les leurres que nous leur avons apporté, la bouteille collé au goulot pour oublié l'illusion de l'argent des blancs ou juste parce qu'introduire l'alcool dans leur clan aura été plus efficace que n'importe quel arme pour les décimer.
L'Homme est une espèce qui emploie tant d'énergie à se détruire.

18/02/10 Départ pour Alice's Springs

17/02/10 Départ pour Adélaide

Melbourne (Victoria, Australie) - Depuis que je suis revenu je travaille pour que mon revenu me permette de revenir dans le va et viens de la route routine du voyageur de l'intérieur. Et qu'il est dure de ne pas se laisser aller à une monotonie anémique quand on rentre du boulot, je donne tant d'effort pour quelques Dollars que je ne me suis pas réveillé ce matin, j'ai manqué mon avion à 5 minutes près et après j'ai payé pour prendre le prochain.
A courir après l'argent on perd les pieds sur terre, l'esprit compte les billets dans les nuages, les rouages de ce système financier où chaque rêve doit trouver comment être financé.

Suite: Archives de Décembre